Comment faire un coffrage ? 8


Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Tout est dans le titre ! Nous allons voir ici comment faire un coffrage en bois pour des éléments en béton. Un coffrage n’est rien d’autre qu’un moule provisoire destiné à contenir le béton pour lui donner une forme prédéfinie en attendant sa prise. On pourra également lui ajouter une structure métalique pour en faire un élément en béton armé.

 

Les différents types de coffrages

On trouve 3 types de coffrages couramment utilisés dans la construction :

  • Les coffrages en carton.
  • Les coffrages en bois.
  • Les coffrages métallique.

 

Les coffrages en carton

Les coffrages en carton s’achètent déjà tout fait. On les trouvent chez les distributeurs de matériaux comme BIG MAT, Point P et bien d’autres. Les plus connus sont ceux qui nous permettent de réaliser des pilliers de soutien. De forme ronde, rectangulaire ou carré, ils permettent une mise en place rapide et sont très légers.

coffrage-carton

 

Les coffrages en bois

Les coffrage en bois se fabriquent généralement sur place. Ils sont le moyen le plus économique pour réaliser des linteaux, des poutres des voûtes etc…

Seules quelques planches, clous et vis sont nécessaires à la réalisation du coffrage. L’avantage du bois réside dans le fait qu’il se travaille facilement et permet de réaliser des formes très variées. La mise en place est moins évidente que le carton, surtout si le coffrage commence à être imposant. Ils peuvent se réutiliser jusqu’à environ 5 fois.

coffrage-bois

 

Les coffrages métalliques

Ils font partie du haut de gamme des coffrages. Ils sont fabriqués en usine et ont l’avantage d’être réutilisables plus de 200 fois !!! L’inconvénient majeur est qu’ils peuvent atteindre un poids non négligeable lors de la mise en position.

coffrage-metal

 

Faire un coffrage bois pour un linteau de fenêtre

Tout d’abord, un linteau sert principalement à porter la maçonnerie se situant au dessus d’une fenêtre. La largeur du linteau équivaut à la largeur des éléments constituant le mur. Sa longueur doit être au minimum de 40cm en plus que la largeur de l’ouverture soit une portée de 20cm de chaque côté.

Concernant le choix du bois, vous pouvez soit prendre des planches en sapin ou du contreplaqué. Les planches en sapin seront peut-être plus économique au détriment de la surface du linteau en béton. Ce n’est évidemment pas très grave car nous projetons généralement un enduit sur toute la façade. En revanche, si vous comptez simplement peindre votre façade, prenez du contreplaqué. La finition en sera bien meilleure.

 

Le matériel requis

 

Planche de coffrageplanche Une boite de clous 5×55clou Latte 14x37mm (facultatif)latte
Serre-joint de maçonserre-joint Des étais petit formatetais Un marteaumarteau

Maintenant que nous avons tout le matériel, nous allons pouvoir créer notre coffrage de linteau. Nous partirons sur les dimensions de fenêtre suivante :

fenetre

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, le futur linteau devra s’appuyer sur une distance de 20cm de chaque côté. Il fera la même largeur que celle du mur et la même hauteur qu’un parpaing soit 25cm (même dans le cas d’un mur en pierre). Nous pouvons donc définir les dimensions exactes de notre linteau. Nous avons 120cm de largeur de fenêtre plus 20cm d’un côté et 20cm de l’autre soit en tout 160cm. Le future linteau mesurera 160 x 25 x 20cm.

Dans tous les cas, il va nous falloir determiner en premier les dimensions du fond de coffrage (partie dans le vide). Facile, on a 120cm de largeur de fenêtre par 20cm de largeur de parpaing (le cas échéant). On enlève 5 milimètres pour que le fond de coffrage puisse s’insérer facilement dans l’encadrement, ce qui nous donne une planche de 119,5 x 20cm.

planche1

 

Il ne nous reste plus que les planches latérales pour terminer le coffrage (dimensions 180 x 27cm). Il est nécessaire de prendre en compte l’épaisseur de la première planche car les côtés du coffrage devront être cloués sur les bords comme ci-dessous :

planche2

 

Ensuite, il faut prendre en compte les extrémités du coffrage qui seront fermés par des parpaings. Les planches de coffrage latéral viendront pincer les parpaings d’extrémités. Les serre-joints de maçon viendront maintenir les planches latérales de coffrage.

planche-fin

 

Voilà pour le coffrage d’un linteau. Ce n’est pas plus compliqué. Il ne vous reste plus qu’à prendre exemple et réaliser de beaux coffrage en bois. Bon courage pour vos travaux.

A propos de Sébastien NASLES

Sébastien, surnommé "Le Rénovateur" est consultant investisseur spécialisé dans les différents corps de métiers du bâtiment.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + quatorze =

8 commentaires sur “Comment faire un coffrage ?

  • marc

    Bonjour,

    Bravo pour les croquis et les explications. J’ai un linteau de porte de garage a faire . J’aurais voulu utiliser du contreplaqué mais apparemment la longueur maxi possible en magasin est 220cm; ce qui d’après vos explications ne permet pas de faire un linteau de plus de 180cm.. 🙁

    Qu’en pensez vous ?

    Cordialement

    • Sébastien Auteur de l’article

      Bonjour Marc,

      Pourquoi ne pas utiliser des planches de coffrage (vendu en 2, 4, 6 et 12m) ? Sinon, il vous suffit simplement de faire votre coffrage en plusieurs morceaux.

      Bon courage à vous !

      • marc

        Bonsoir et merci de la réponse. Le contreplaqué est +lisse et + régulier que les planches.
        Par contre concernant les planches, sur votre croquis les cotés (planches latérales) font 27 cm de large mais en GSB les planches font 20 cm de large. Comment avez vous fait ?

        • Sébastien Auteur de l’article

          Bonjour Marc,

          Il n’y a pas que les grandes surfaces de bricolage qui vendent des planches. Regardez du côté des scieries. Vous pourrez trouver des planches de toutes les dimensions.

          Le contreplaqué est plus lisse mais c’est utile uniquement lorsque la surface de votre linteau est peinte directement sans enduit.

          Si vous crépissez votre mur, où même si vous le peignez, vous allez mettre une épaisseur d’enduit autour du linteau. Il est donc inutile d’être aussi précis en ce qui concerne la surface.

          Bon courage.

  • jmc72

    Bonjour,
    je souhaite remplacer mon portail (4,45 m entre poteaux) à double battant archi-usé (35 ans) par un portail en acier coulissant.
    Je dois donc prévoir une longrine en béton armé de 10 m de long par 50 cm de large, 50cm de profondeur entre poteaux (passage de véhicule dont camping car)et 30 cm de profondeur sous de dégagement de l’ouverture du portail.
    Le jeu entre le pignon d’entrainement de la motorisation et la crémaillère préconisé par le constructeur de la motorisation doit être entre 1 et 2 mm.
    Mon problème est: quelle est la méthode la meilleure pour réaliser le coffrage de ma longrine en assurant une telle précision tout le long de celle-ci pour que le jeu soit constant.
    Sans être obligé de caler sous le rail.
    Merci pour vos réponses.
    jmc72